Parcours artistique de PulX

PulX est une structure installée à Montpellier depuis 2004 qui a conçu et diffusé divers projets artistiques et culturels autour du mouvement. Les artistes qui le composent sont issus d'horizons divers qui ont choisi de s'associer et de monter des projets inscrits dans une démarche pluridisciplinaire et innovante, intégrant souvent (et non seulement) le mouvement, la musique, la photographie...

Si les projets portés par cette structure sont majoritairement initiés par Elsa Decaudin, danseuse et chorégraphe, la démarche artistique est fondamentalement basée sur une écriture collective avec une grande attention apportée au processus de création. PulX revendique un propos artistique ouvert aux nouveaux modes de création interdisciplinaires et enrichi de rencontres novatrices et stimulantes avec les arts numériques. Néanmoins, ses créations sont principalement de l'ordre du spectacle vivant et ne laissent jamais le propos artistique se faire submerger par la technologie mise en œuvre. Elles s'intègrent souvent dans un contexte hors plateau et sont marquées par un rapport au public basé sur l'immédiateté, la convivialité et l'accessibilité. En ce sens, autant que le résultat artistique présenté, le processus de création est considéré comme partie intégrante de l'œuvre.
En effet, celle-ci est profondément nourrie de l'immersion de l'équipe dans ses lieux de résidence et de ses rencontres à la fois avec les habitants, avec les publics lors des représentations et avec les participants des ateliers menés. Autant d'échanges de connaissances, d'impressions et de sensations ... qui font la richesse du rapport à l'autre et le moteur de toute création artistique.

L'historique

En 2002, à Salvador de Bahia, au Brésil, Elsa Decaudin, interprète, Bastien Defives, vidéo-maker et Simone Erbeck, chorégraphe, montent ensemble une structure franco-brésilienne-allemande intitulée « Company K.C.C der PulX ». Ils créent la pièce Aproximar, soutenue par l'alliance française et le Goethe Institut de Salvador de Bahia. En 2003, la structure migre à Munich et participe au Tanzmesse de Düsseldorf.

En mars 2004, Elsa Decaudin installe la compagnie à Montpellier qui prend définitivement le nom abrégé de PulX. Elle met en place différentes BIRD (Brigades d'Interventions Rapides Dansées). En 2005, elle crée Syndrome, un duo danse/musique avec Christophe Devaux d'Absinthe [provisoire] sur le Syndrome Gilles de la Tourette qui attire l'attention. Fin 2006, dans une logique de structuration, Hélène Sorin rejoint le collectif et prend en charge l'administration, la production et la communication, jusqu'au printemps 2010. Les projets hors les murs « Cadre » et « samedi 15 heures ! » rencontrent un certain succès.

En 2007, l'activité de Pulx prend une belle ampleur : création d'un nouveau spectacle Syntonie, résidence in situ, et animation de plusieurs séances de sensibilisation chorégraphiques en milieu scolaire et hospitalier. Dans le même temps, Pulx est invité à participer à plusieurs rencontres professionnelles, tables rondes, workshop, dont les préoccupations - favoriser échanges et réflexions autour des rapports de la danse et de l'image, et au sens plus large du spectacle vivant et des arts numériques - sont au cœur de sa démarche. Pour la première fois, la compagnie reçoit le soutien des collectivités (DRAC Languedoc-Roussillon, Région Languedoc-Roussillon, ADDM 34, Mairie de Montpellier) qui lui ont alloué plusieurs subventions pour mener à bien ce projet de création, Syntonie. Le projet fait également partie de la plateforme eurorégionale Corpus Media. Cette pièce danse/photographie/son en temps réel lui permet d'acquérir une certaine reconnaissance et est programmée dans des structures très diverses. Elle continue d'ailleurs d'être diffusée nationalement et internationalement. La création 2009, Liki, se développe dans la continuité du processus de recherche et de création entamé avec Syntonie sur les rapports entre la danse et l'image et participe au projet Européen Looping qui emmène l'équipe à présenter la pièce au festival d'Uzès, au Tanz-in-August à Berlin, et au Portugal, no espaço do tempo. En 2012 la pièce « Pénélope Matador » voit le jour suite à 3 ans d'épopée de production et de création, elle sera jouée en Aveyron et au Klap à Marseille.
Parallèlement Elsa Decaudin développe un projet solo avec une certaine aide d'une certaine personne choisie appelée « maigrir de 21 grammes ou le poids d'un fantôme » qui l'emmène à assumer sa polymorphie artistique.

Depuis 2010, PulX diversifie ses projets particulièrement autour de BIRD (par exemple au musée de la filature de Langogne, invité par Contrechamp dans les campagnes Aveyronnaises, à l'Espace Recto-Verso de Celleneuve, lors des Hors Lits, à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon lors de la fête de l'architecture...), d'exposition (installation sonore à Osaka), tout en continuant la diffusion des pièces de répertoire.

Elsa Decaudin écrit des recettes à danser depuis 2010 , 21 ont été dansées en public, un livre les présentant est en cours de préparation.
2 recettes à danser sont dansées à la ZAT de Celleneuve /Montpellier 2012.

Parallèlement, nombre d'interventions artistiques avec des publics variés sont données, en collaborations avec des structures pédagogiques et culturelles (Crous-Montpellier, CCN de Montpellier, Lycées et collèges de la région, atelier en musée à Montpellier et à Perpignan, hôpital en pédopsychiatrie d'Alès...)

L'équipe

Elsa Decaudin, danseuse et chorégraphe
Bastien Defives, photographe
Jean-Philipe Lambert, compositeur et spatialisateur sonore
Clément Decaudin, compositeur
Alice Carré, dramaturge
Lucie Lelong, scénographe

...

Ainsi que pour les recettes à danser : Caroline Cano, Sarah Fréby, Aurore Simon, Marie Nosmas, Marjorie Gousy, Dominique Vital, Mathilde Duclaux, Virginie Baffoni, Brigitte Negro, Agnès Vinel... Groupe à nombre variable.

Selon les projets, PulX s'est entouré de collaborateurs tels que Luc Souche, Christophe Devaux, Damien Manivel, Remi Esterle, Hichem Belhaj, Ghyslaine Gau, Brigitte Négro ou David Olivari. Ces différents intervenants - Jean-Philippe Derail, Gyslaine Gau, Sandrine Sauron, Brigitte Negro ou Sarah Fréby participent ou ont participé aux séances de sensibilisation danse proposées par PulX...

 

Documents

  • PulX
  • PulX

  • Bt_dossier