LIKI - création 2009

Le mouvement existe si on le référence.
Autant j'avance, autant mon passé recule.
Ce n'est pas une fuite, car je ne regarde pas le passé, seul ce qui est à tracer m'intéresse et me fera vivre.

Liki est une invitation au voyage, à l'élan en avant, à l'errance....

C'est l'histoire d'un personnage étrange et lunaire parcourant différents univers - réels ou rêvés -, où les situations croisées ne manquent ni d'humour, ni de poésie.

Envisagée comme une partition pour trois interprètes et leurs médiums, cette nouvelle création allie danse, projections photographiques, composition musicale et spatialisation sonore.
La multiplicité des stimuli qui se croisent plonge le spectateur dans une urgence à voir, à entendre et à vivre les mouvements dans l'instant, voyageur immobile dans le courant de sa perception.

 

Trois médiums en continuelle interaction

La danse de liki est écrite sous une grande musicalité du geste et teintée de mime. Elle interagit ainsi avec les situations créées par les photos projetées et les sons diffusés.
À travers la construction d'un personnage étrange et lunaire, la danse se vit comme un cheminement qui suit différents parcours. Entre bonhomie et perplexité, il suggère et laisse une porte ouverte à l'imagination... Cette danse traversée de cassures et de fêlures est surtout vive et généreuse. Elle évoque un continuel « élan en avant ».

Les photographies sont issues d'un travail préalable de prises de vues réalisé principalement avec un appareil sténopé multitrou panoramique, conçu et fabriqué à cette occasion. Les images issues de cette boite nous décollent de la réalité, déconstruisent les paysages pour les reconstruire dans un désordre organisé autour de points de fuite. Faisant primer la perception sur l'imitation, les images suivent ou provoquent les déplacements du personnage, selon un enchaînement non linéaire, plongeant le spectateur dans la sensation plus que dans l'analyse.

La musique est composée de nombreux matériaux : des sons abstraits et concrets, des voix, des rythmes et des espaces, autant de fils qui tissent le chemin sonore. Elle est inspirée de diverses sources, comme des musiques traditionnelles, des sons environnementaux ou des processus rythmiques. L'approche de la création sonore proposée est particulièrement innovante pour un spectacle de danse. Elle s'appuie sur la réalisation d'un dispositif spécifique permettant d'agencer très précisément, dans l'espace et dans le temps, une multitude de sons particuliers. Le dispositif est dérivé des S0UNDB1TS, en collaboration avec l'équipe de recherche et développement Interactions Musicales Temps Réel de l'Ircam qui l'avait initialement conçu et développé.


Un voyage sensoriel

Les trois médiums, intimement liés, créent différents fils qui se suivent, rebondissent, slaloment, errent, pour ainsi dessiner une carte faite d'une multitude de lignes et de chemins.

En cherchant ensemble, avec nos médiums et nos ressentis, nous avons souhaité conjuguer différents flux et jouer avec des fragments de mouvements, d'images, de sons et de lumières pour finalement créer chez le public l'impression de vivre un voyage intense et surprenant.

 

Liki est une pièce frontale, avec sur scène la danseuse pour seule interprète à vue.
Sans être visibles, le photographe et le musicien interprètent leurs « partitions » à chaque représentation.

Des filets de haut-parleurs (jusqu'à 16 filets de 24, soit 384 sources indépendantes, selon l'espace), sont tendus au dessus de la scène et du public. Le son circule au dessus de l'espace ainsi créé, englobant le spectateur par l'écoute.

Au sol, l'espace scénique est délimité par un demi-cercle de poudre blanche (magnésie), qui se prolonge en fond de scène sur un cyclorama de 3m de haut par 10 de large, tendu en arrondi, et sur lequel sont projetées les photos (principalement panoramiques).

L'ensemble est conçu pour être facilement transportable (ça tient dans une Clio...), et adaptable.

Durée: environ 40 mn
Jauge: selon espace

 

Distribution

Chorégraphie et danse : Elsa Decaudin
Diaporama photographique : Bastien Defives
Musique et création lumières : Jean-Philipe Lambert
Regard extérieur (deux jours dans le cadre du projet Looping) : Jutta Hell

Dispositif s0undb1ts de spatialisation sonore (version 10): Norbert Schnell, Emmanuel Flety et Jean-Philippe Lambert (Interactions Musicales Temps-Réel IRCAM - Centre Pompidou).
Remerciements à Robin Minard et Roland Cahen.
Réalisation : PulX à la Tannerie (merci à N-ZO).

Production : Hélène Sorin

 

Co-productions, soutiens et partenariats

Production : Association Pulx.
Co-production : Uzès danse, CDC de l'Uzège, du Gard et du Languedoc Roussillon, TanzWerkstatt Berlin et O Espaço do Tempo (Portugal). Liki fait partie du projet LOOPING, financé par le programme Culture de l'Union européenne.
Apport en production de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon - Centre national des écritures du spectacle avec le concours de la DRAC Languedoc-Roussillon.
Collaboration :
Dispositif de spatialisation sonore conçu avec l'équipe Interactions Musicales Temps-Réel IRCAM-Centre Pompidou.
Avec le soutien de : Kawenga (Montpellier), La Tannerie (Barjols), Contre-Champ (Arvieu) et la Chapelle (Montpellier).
Remerciements au CCN de Montpellier et à ATS (12).
Avec l'aide : du Ministère de la Culture et de la Communication - CNC dicréam, de la Région Languedoc-Roussillon, du département de l'Hérault, de la Mission départementale de la culture de l'Aveyron et de la ville de Montpellier.

Documents

  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Liki
  • Bt_photos
  • Bt_extraits_sonore
  • Bt_video_liki
  • Bt_dossier
  • Bt_rdp
  • Bt_fiche_tech

Autour du spectacle

  • Bt_making_off_liki